La Communauté de La Flèche

-
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sar-Yegoth, la renaissance du Shaman

Aller en bas 
AuteurMessage
Youssouf Al-Rachid
Grande Flèche
Grande Flèche
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 30
Localisation : Montréal ou Nicolet
Nom du personnage : Morbak
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Sar-Yegoth, la renaissance du Shaman   24/6/2009, 13:41

La nuit avait tendu son voile au-dessus des montagnes. Dans une grotte au milieu de celles-ci, Sar-Yegoth était plongé dans l'ombre, étendu sur sa couche. Il attendait la mort. Le vieil orc n'avait rien mangé ou bu depuis bientôt une semaine, et ses forces le quittaient peu à peu. Chacune de ses respirations exigeait de lui un effort inouï, récompensé uniquement par une douleur atroce. Sa poitrine se soulevait à peine et de moins en moins fréquemment.

Cinq printemps avaient passé depuis la destruction de son clan, qu'il avait mené à sa perte. C'était en été. Le gibier se faisait rare sur les territoires de chasse des Oi-Ururs, et les tribus orcs voisines, de plus en plus téméraires. Craignant pour sa survie, Sar-Yegoth avait poussé son clan à attaquer ses voisins pour préserver son droit de chasse et son approvisionnement en nourriture. Les esprits l'avaient en effet informé que l'hiver serait rude et les provisions, limitées.

Mais Sar-Yegoth avait commis une faute impardonnable: il avait omis de consulter les esprits avait de lancer son clan vers la guerre. Était-ce pour le punir qu'ils provoquèrent la ruine des Oi-Ururs, alors que les tribus attaquées se regroupèrent pour mieux se défendre et finalement, détruisirent leur camp, tuèrent toutes les femelles et les petits après avoir massacré tous les guerriers?

Seul survivant de la tragédie, Sar-Yegoth implora longuement les esprits afin qu'il puisse venger ses frères et ses enfants. En vain. Comprenant trop tard son erreur, le shaman découvrit que les esprits l'avaient abandonné à son sort, seul dans les Steppes désolées. Il entreprit alors un pénible voyage vers les Monts-Remparts.

Pourchassé par les nains, qui n'avaient pas oublié le chef spirituel d'une des tribus les plus féroces contre laquelle ils se sont frottés, Sar-Yegoth se réfugia dans une grotte à mi-hauteur des montagnes. Pendant des années, l'orc déchu se nourrit de champignons, de poisson, de rats et d'insectes. À l'occasion, lorsque la chance lui souriait, il arrivait à abattre un ours, qui lui procurait alors de bonnes réserves de nourriture.

Mais depuis quelques lunes, aucun ours ne s'était aventuré près du repaire du shaman. De plus, Sar-Yegoth avait perdu l'envie de chasser. Il n'avait d'ailleurs plus envie de rien. Sans cesse tourmenté par ses erreurs passées, livré à lui-même, il sombrait lentement dans une apathie mortelle. Il n'avait plus la force ni le goût de vivre.

***

Jusqu'à ce soir-là. Alors que le shaman comptait les étoiles qu'il pouvait voir depuis sa couche, un froid intense emplit la grotte. L'air devint lourd, presque irrespirable, et les ténèbres prirent d'assaut les lieux, jusqu'à ce que l'orc agonisant ne puisse plus rien voir du tout malgré ses yeux habitués à l'obscurité presque complète. Ces ténèbres n'avaient rien de naturel.

«Sar-Yegoth le Maudit, saches que malgré tes erreurs de jugement, les esprits ont une dernière tâche à te confier avant que tu ne quittes le monde des vivants», résonna une voix terrible, immense qui semblait venir de partout à la fois. Tremblant, le shaman terrifié tenta d'échapper aux ténèbres en rampant vers la sortie de la grotte.

La voix éclata de rire. «Tu as raison de me craindre, Sar-Yegoth, car je ne suis pas tendre envers ceux qui me déçoivent - ou l'ont déjà fait. Mais je suis venu te donner une nouvelle chance. Il fut un temps pas si lointain où tu nous consultais quotidiennement, tu nous demandait conseil avant les expéditions de chasse et avant chaque guerre que ton clan souhaitait mener. »

La voix marqua une longue pause, comme pour rappeler Sar-Yegoth ces temps heureux de son existence passée. «Tu dois te rendre en une terre lointaine, un territoire que nous avions destiné aux tiens il y a de cela une éternité,» reprit-elle. «Il est temps que cette terre promise soit rendue aux orcs. Fait le tour des clans et des tribus des Steppes et rassemble autour de toi ceux qui ont été exclus ou rejetés par les leurs; peu importe leur apparence, mène-les vers ce territoire et enseigne-leur tes connaissances. Que les anciens cultes renaissent!»

Et la voix s'évanouit, tout comme les ténèbres. Transi et épuisé, Sar-Yegoth rampa hors de la caverne. Il regarda le ciel étoilé, et aperçut au loin un voile noir dans le ciel, à l'est. Subitement, il comprit quel était désormais son but. Le shaman tenta de se redresser, ce qu'il parvint à faire après de longues minutes. Il se redressa de toute sa taille, leva les bras au ciel, puis poussa son cri de guerre, celui qui l'avait rendu célèbre - mais redouté - des nains. Il tenta alors d'entrer en contact avec les esprits. Il commença à psalmodier et à danser, tentant d'appeler les esprits animaux afin qu'ils lui accordent un peu de nourriture. Lorsque Sar-Yegoth sortit de sa transe, il vit un ours blessé, à une vingtaine de mètres de lui, tentant de rejoindre sa grotte avant de mourir à bout de son sang. Sar-Yegoth empoigna sa lance et la lança dans le flanc de l'animal, ce qui le cloua au sol. Le shaman sortit alors son couteau rituel et s'approcha de l'ours agonisant. Il plaça sa lame sous la gorge de la bête et, après avoir remercié les esprits, la lui trancha. Sar-Yegoth allait pouvoir reprendre ses forces avant le long voyage qui l'attendait.

***

Il y avait déjà presque un an que Sar-Yegoth avait commencé son périple à travers les Steppes Désolées. Il avait croisé nombre de tribus et d'éclaireurs orcs qui s'exilaient vers l'ouest, derrière les montagnes. Ce sont ceux laissés derrière par ces tribus que le shaman rassembla autour de lui: ceux qui étaient handicapés et ralentissaient la marche, les enfants orphelins laissés pour compte, et des blessés que l'orc soigna. Il trouva aussi quelques skavens, probablement des esclaves des orcs, qu'il pris en charge.

Maintenant, le plus dur restait: traverser les Monts-Remparts et affronter la Forêt Noire, le royaume des elfes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sar-Yegoth, la renaissance du Shaman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shaman [Libre]
» [ La Hutte du Shaman ]
» Caniche X lhassa apso de 8 ans (dept 35)
» Mes Orks...
» L'antre du chaman gobelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Communauté de La Flèche :: Le Clan du Yocolth (2008-?) :: Le Livre Trainant dans la Boue-
Sauter vers: